Approfondir > Rencontre avec RAWA, femmes révolutionnaires afghanes

Rencontre avec RAWA, femmes révolutionnaires afghanes

RAWA (Association Révolutionnaire des Femmes en Afghanistan) [1] est une organisation politique et sociale de femmes fondée en 1977 à Kaboul en Afghanistan.
Elle s’est opposé aux interventions étrangères successives dans ce pays, que ce soit celle de l’URSS [2], ou des États-Unis et de ses alliés [3], dont la France. Ces derniers qui ont financé des forces réactionnaires dans un premier temps pour combattre les soviétiques, puis, en 2001, ont envahi l’Afghanistan pour écarter du pouvoir les Talibans qu’ils avaient contribué à installer.
Accomplissant un travail courageux de défense des droits humains, RAWA a par exemple scolarisé clandestinement, sous les Talibans, des milliers de femmes. Aujourd’hui, ses militantes considèrent que loin d’avoir amélioré la situation, l’occupation étrangère l’a dégradé. Les troupes de l’OTAN ont ajouté aux formes précédentes d’oppression, la barbarie et le chaos d’un conflit militaire dont aucun des protagonistes ne représente une alternative progressiste pour la population.
L’OCML Voie Prolétarienne a été à l’initiative d’une tournée de solidarité d’une militante de RAWA en 2003 et a participé à une deuxième en 2009 en France. Ces deux initiatives internationalistes ont permis de donner la parole à des militantes qui se battent sur le terrain contre les réactionnaires et les impérialistes alors même que les occidentaux instrumentalisent les femmes afghanes pour justifier leurs interventions et promettre leur émancipation. La réalité est toute autre.
Pour le triste quinzième anniversaire de l’invasion occidentale en Afghanistan, Partisan Magazine a réalisé cette interview d’une responsable de RAWA en août 2016. L’occasion, une nouvelle fois, de donner la parole à l’une des principales organisations progressistes du pays.

 

Quinze ans après l’intervention militaire occidentale, on entend peu parler de l’Afghanistan dans les médias en France. Par contre, on sait que parmi les réfugiés arrivant en Europe, les Afghans sont nombreux. Quelle est la situation générale du pays ?

 

Dès le début de l’invasion américaine de l’Afghanistan, la RAWA (Association Révolutionnaire des Femmes en Afghanistan) a déclaré que le but de cette agression était de servir les objectifs impérialistes des États-Unis, et que dans cette épreuve, ils s’associeraient avec les pires ennemis de notre pays.
Les États-Unis ont commis des crimes odieux au cours de la dernière décennie en Afghanistan, tuant des milliers d’innocents dans des frappes aériennes, des raids nocturnes et torturant d’innocents Afghans dans leurs prisons secrètes. Le massacre de Bala Baluk dans la province de Farah en 2009 (147 Afghans innocents tués), le massacre dans la province de Kandahar en 2012 (16 Afghans innocents tués), le meurtre de douze enfants innocents dans la province de Kunar en 2013 et la frappe contre l’hôpital de MSF en 2015 dans la province de Kunduz (42 morts) ne sont que quelques incidents du carnage causé par les forces US/OTAN en Afghanistan.
Aujourd’hui, l’Afghanistan est plus dangereux qu’il ne l’a jamais été. Pour la population, la sécurité est plus vitale que la nourriture et l’eau, et cela s’empire chaque année. Le nombre de civils tués au cours d’attaques suicides de Talibans, les raids nocturnes, frappes aériennes et attaques de drones des forces américaines et les crimes des milices des seigneurs de guerre locaux dans différentes régions d’Afghanistan augmentent chaque année. Cette augmentation montre la détérioration de la sécurité.
L’économie de l’Afghanistan est sens dessus dessous, contrôlée par la mafia soutenue par de puissants fonctionnaires gouvernementaux afghans. Les USA et l’OTAN ont envahi l’Afghanistan avec la grande revendication de la « reconstruction », mais nous ne voyons une croissance dans aucun secteur fondamental de l’Afghanistan. Plus de 60 milliards de dollars ont été donnés à l’Afghanistan pour le prétendu effort de reconstruction, mais pas un centime n’est parvenu à la population et l’argent est allé remplir les poches de la mafia dans et en dehors du gouvernement.
Le taux de pauvreté et de famine en Afghanistan est l’un des plus élevés du monde, uniquement comparable à ceux des nations africaines. L’Afghanistan a le taux de mortalité infantile le plus élevé du monde, des millions d’enfants souffrent de la faim et de malnutrition. 25% des enfants en Afghanistan travaillent pour subvenir aux besoins de leurs familles, ce qui les prive d’éducation et d’autres droits fondamentaux.
Ces dernières années, l’Afghanistan a été qualifié de pays le plus corrompu du monde. Grâce à l’invasion américaine, l’Afghanistan n’est pas simplement le plus grand producteur de drogue, fournissant 90% de l’opium mondial, mais il est également le plus gros consommateur, avec environ 3 millions d’accros.
Les USA n’ont aucun intérêt à la prospérité de l’Afghanistan. En fait, l’instabilité, l’insécurité, la pauvreté, l’analphabétisme et les autres problèmes économiques et sociaux profondément enracinés aident les Etats-Unis et leur gouvernement fantoche à maintenir leur pouvoir sans aucune opposition de la part de la population.

 

La situation des femmes s’est-elle améliorée ces quinze dernières années ?

 

Comme tous les habitants d’Afghanistan, les femmes sont broyées entre plusieurs forces dans une guerre incessante et une insécurité qui rongent notre pays depuis plus d’une décennie : les USA et leurs alliés, les intégristes talibans et jehadis, et maintenant l’EI qui vient d’émerger.
La situation des femmes aujourd’hui est catastrophique. La violence contre les femmes atteint maintenant des niveaux sans précédent. Les femmes subissent la violence domestique, des viols, des viols collectifs, des abus sexuels, des meurtres, des immolations, des assassinats pour l’honneur, des mariages forcés ou quand elles sont mineures avec des hommes beaucoup plus âgés qu’elles, des échanges de filles en mariage contre des objets, et des dizaines d’autres malheurs de ce genre. Des jeunes filles ont été torturées dans des caves, ont eu leur nez, leurs lèvres et leurs oreilles coupées, ont été privées de nourriture et battues à mort par leurs familles ou leurs belles-familles. Ce que nous entendons dans les médias n’est que la pointe de l’iceberg.
L’an dernier, l’Afghanistan a été le théâtre du crime le plus épouvantable jamais commis contre une femme afghane en plein jour, dans le centre de Kaboul, sous le nez des policiers et du gouvernement. Farkhunda, étudiante de 26 ans, a été lynchée par une bande de voyous qui l’accusait à tort d’avoir brûlé le Coran. Elle a été frappée, ils lui ont roulé dessus avec une voiture, elle a été lapidée et puis brûlée et jetée dans la rivière de Kaboul asséchée. La plupart des assassins de Farkhunda ont été libérés quelques jours après leur arrestation. Parmi les quatre restants, l’un a été simplement condamné à 10 ans de prison et les trois autres à 20 ans. Leurs peines de mort furent annulées dans des audiences ridiculement courtes au tribunal.
Plus tard cette même année, Rukhshana, 19 ans, a été lapidée à mort par un tribunal irrégulier taliban dans une province occidentale dominée par un mollah (ecclésiastique musulman) pour s’être enfuie pour se marier. Une délégation a été envoyée par Ashraf Ghani pour enquêter et punir les auteurs des crimes, mais elle était dirigée par un mollah qui soutenait les Talibans et a ouvertement pris fait et cause pour la lapidation de la jeune fille, affirmant que c’était islamique et légal, et ce quelques jours après l’affaire !
Le parlement a tenté de légaliser la lapidation à mort pour adultère, violence à sa femme et crime d’honneur. Les législateurs, la magistrature et la police à travers tout l’Afghanistan sont des fondamentalistes misogynes qui imposent leur mentalité anti-femmes sous forme de lois, et offrent l’entière impunité aux auteurs de ces crimes épouvantables. La majorité des femmes dans les prisons afghanes aujourd’hui ont été condamnées par le monde judiciaire misogyne pour « crimes moraux » tels que la fuite de la maison pour échapper à des maris et des belles-familles cruels, la fuite avec un amoureux, etc. D’innombrables cas de flagellations et d’exécutions ont été menés par des simulacres de tribunaux talibans, des seigneurs de guerre locaux et des mollahs dans toutes les régions du pays. Il est tout à fait naturel que dans une telle situation, la violence contre les femmes ne fasse que continuer à augmenter. Les taux d’immolation ont également atteint de nouveaux sommets, les femmes ne voyant aucune solution alternative à leurs problèmes.
L’Afghanistan a toujours l’un des taux de mortalité maternelle les plus élevés du monde, avec des milliers de femmes mourant durant leur accouchement tous les ans. Le taux officiel d’alphabétisation s’élève à 18%, mais si l’on considère la réalité sur le terrain, le taux est bien inférieur à cela. L’Afghanistan est légitimement qualifié d’un des pires lieux pour être une femme.
Les USA se servent de la présence symbolique de femmes fonctionnaires pour duper le monde au sujet de la situation réelle et pour justifier son occupation. La plupart de ces femmes sont liées aux mêmes partis et criminels intégristes, et sont aussi antidémocratiques et misogynes que leurs homologues masculins. Les autres accomplissements des femmes tels que la réouverture d’écoles ou la création d’emplois pour les femmes sont limités à quelques localités urbaines d’Afghanistan, la majorité des femmes subissant encore les actuelles flammes de l’enfer.

 

Et les réfugiés ? Espéraient-ils revenir dans leur pays ?

 

Les Afghans sont le deuxième plus grand groupe de réfugiés dans le monde après ceux de Syrie. La situation que j’ai décrite ci-dessus est ce qui pousse ces jeunes à chercher une ville meilleure à l’étranger. L’unique raison pour laquelle ces gens pourraient revenir est que la situation sécuritaire s’améliore, et qu’il y ait des emplois et de l’argent pour qu’ils puissent mener une vie décente. Nous l’avons déjà dit, et nous le dirons encore : tant que les USA resteront dans notre pays, ou continueront leur intervention par l’intermédiaire de leur gouvernement fantoche et leurs autres mandataires criminels, nous n’aurons pas de stabilité ou de prospérité dans le pays et les gens non seulement ne reviendront pas, mais ils continueront à fuir cette dévastation.

 

Comment expliquez-vous que les forces d’occupation ne soient pas parvenues à mettre en place un régime stable et à « pacifier » le pays ?

 

La plus grande trahison commise par les USA en Afghanistan est la réinstallation au pouvoir des criminels intégristes islamiques. Aujourd’hui, l’Afghanistan est dirigé par des seigneurs de guerre et des criminels intégristes sanguinaires qui partagent l’idéologie des Talibans et qui, dans le passé, ont commis des crimes pires que ceux des Talibans. L’Alliance du Nord, composée des éléments les plus misogynes et les plus perfides parmi les seigneurs de guerre et les commandants militaires, a été imposée à notre peuple par l’intermédiaire de trois suffrages historiquement frauduleux. Ces criminels ont dirigé la guerre civile de 1992-1996 au cours de laquelle plus de 65 000 civils ont été tué rien qu’à Kaboul, qui a été pillée. Leurs milices ont commis des crimes de guerre systématiques. Ces derniers ont été consignés par des organisations internationales telles que Human Rights Watch et Amnesty International. Au lieu de faire face à des poursuites judiciaires devant des tribunaux internationaux pour ces crimes, ces assassins jouissent d’une pleine impunité et grossissent leurs comptes en banque avec le soutien de l’Occident.
Le nouveau gouvernement de l’Afghanistan appelé « National Unity Government » est dirigé par le vieux mercenaire américain Ashraf Ghani et par Abdullah Abdullah de l’Alliance du Nord. Ils se sont unifiés par un accord négocié sous l’égide de John Kerry après que les deux n’aient pas pu se mettre d’accord sur les résultats de ces élections présidentielles truquées et infectes, pleines de fraude (les résultats de ces élections furent officiellement publiés une année plus tard !). Les adjoints d’Ashraf Ghani étaient les criminels tristement célèbres Abdul Rashid Dostum et Sarwar Danish, tandis que les candidats à la vice-présidence de Abdullah étaient Mohammad Khan et Mohammad Mohaqiq, deux autres criminels.
Les USA sont les créateurs de ces groupes violents qu’ils entretiennent. Il s’agit pour le gouvernement américain d’une politique consciente, consistant à s’associer aux intégristes islamiques partout où ils posent les pieds. Nous l’avons vu en Libye et en Syrie également. Les USA prétendent combattre la terreur, mais les plus grands terroristes, les criminels de l’Alliance du Nord, ont été mis au pouvoir par les USA eux-mêmes. Ces derniers comptent fortement sur le terrorisme en tant qu’arme pour bloquer les progrès de ses pays rivaux, plus spécialement la Russie et la Chine, et en tant que mandataires loyaux dans les guerres qu’ils mènent.

 

Les États-Unis négocient aujourd’hui avec les Talibans. Quel est leur objectif ?

 

Les USA et l’OTAN ont occupé l’Afghanistan pour anéantir les terroristes talibans, mais selon l’ONU, la puissance des Talibans aujourd’hui est la plus importante depuis 2001. L’opposition à ces guerres onéreuses augmente également continuellement dans leur propre pays. Là, il semble que les USA et l’OTAN se servent de ces pourparlers de paix pour montrer un aboutissement dans cette guerre hautement impopulaire.
Ce n’est pas un secret que le régime taliban sanguinaire fut créé et alimenté par les USA, et sera utilisé par eux dès qu’ils en ont besoin. Maintenant, il semble que ce projet taliban des USA et de ses alliés arrive à son terme, et donc ils veulent les inclure dans le gouvernement afghan, comme leurs frères intégristes. Avec l’émergence de l’EI en Afghanistan, les USA n’auront plus besoin de l’excuse des Talibans pour justifier leur occupation de l’Afghanistan comme ils l’ont fait en 2001, l’EI sera maintenant cette raison.
Tandis que les blessures infligées à notre peuple par les Talibans saignent toujours, ces criminels sont invités à rejoindre le gouvernement pour compléter le cercle de criminels mercenaires intégristes au pouvoir. Tout comme les criminels qui sont déjà présents dans le gouvernement, ils jouiront aussi d’une totale impunité et ne seront pas poursuivis pour leurs crimes atroces.
Ce qui est certain, c’est que même si ces négociations ont lieu, il n’y aura ni paix ni prospérité pour le peuple afghan tant que les USA et leurs laquais réactionnaires intégristes et non-intégristes seront présents.
Cela vaut la peine de mentionner que le gouvernement fantoche afghan a également tenté de négocier avec Gulbuddin Hekmatyar, le plus célèbre de ces seigneurs de guerre criminels. Ils voulaient retirer son nom de la liste noire américaine et lui donner une protection légale, malgré le fait qu’il a tué des millions d’innocents durant la guerre civile afghane, assassiné des dizaines d’intellectuels et jetait de l’acide au visage des femmes qui étaient vues en public alors qu’il était étudiant à l’université.

 

Alors, comment le peuple afghan s’organise-t-il politiquement ?

 

Si la donne politique de l’Afghanistan reste inchangée, la situation actuelle ne peut que devenir plus sombre. Notre peuple continuera à être victime des crimes des forces américaines, des Talibans et des seigneurs de guerre jehadis. Il n’y a qu’une seule manière pour que la situation actuelle change, et c’est que le peuple lui-même lutte contre ses principaux ennemis pour ses droits et pour un pays meilleur.
Nous avons toujours dit que l’indépendance d’un pays est la première condition pour la démocratie, la liberté et la justice de celui-ci. La clé pour la liberté et la démocratie est une lutte unifiée et organisée de notre peuple. Seul le peuple d’un pays peut décider de son destin et construire un système qui le sert. Cela sera un processus long et difficile, mais les Afghans n’ont pas d’autre alternative que de s’unir et combattre pour la liberté, la démocratie, la justice et la libération.

 

Comment les révolutionnaires, les progressistes et les anti-impérialistes du monde peuvent-ils vous soutenir et soutenir le peuple afghan ?

 

La solidarité du peuple du monde qui aime la liberté et la paix est très important pour le renforcement de la lutte de notre peuple ici.
Nous n’avons rien à dire aux gouvernements occidentaux qui ont le sang de notre peuple innocent sur les mains. Notre message aux populations de ces pays qui aiment la paix est qu’elles doivent voir la réalité de l’Afghanistan et de tous les autres pays que les USA ont envahis.
Les peuples de ces pays n’ont pas la véritable image des guerres américaines pour prendre des décisions adéquates et informées à leur propos. L’Afghanistan n’obtient quasiment aucune couverture médiatique et quand c’est le cas, les crimes des forces américaines telles que les assassinats, les tortures, les raids nocturnes ne sont jamais montrés, tout comme l’insécurité et l’instabilité de notre pays, et la situation désastreuse des femmes et du peuple ne reçoit aucune attention.
Les peuples occidentaux doivent savoir que les impôts qu’ils payent sont utilisés par leurs gouvernements pour servir leurs guerres en Afghanistan et dans d’autres pays déchirés par la guerre. Il est nécessaire qu’ils mettent la pression sur leurs gouvernements pour changer cette politique d’invasion et d’occupation, et qu’ils se dressent en solidarité avec les populations victimes de ces guerres. La solidarité internationale renforcera le combat pour la liberté et la démocratie dans ces pays.

 

Kaboul, Afghanistan – août 2016

 


 

15 years after the Western military intervention, little is heard about Afghanistan in the media in France. What is the general situation of the country ? How manifest foreign occupation every day for Afghan men and women ?

 

Right at the beginning of the US invasion of Afghanistan, RAWA declared that the purpose of this aggression is to serve the imperialist aims of the US, and in this ordeal they will partner with the worst enemies of our country.
The US has committed heinous crimes in Afghanistan in the past decade, killing thousands of innocent people in airstrikes and night raids, and torturing innocent Afghans in their black sites. The Bala Baluk massacre in Farah province in 2009 that killed 147 innocent Afghans, the Panjwai massacre in Kandahar province in 2012 that killed 16 innocent Afghans, the killing of twelve innocent children in Kunar province in 2013, and the MSF hospital strike of 2015 in Kunduz province that killed 42, are only a few incidents of the bloodshed caused by US/NATO forces in Afghanistan.
Today, Afghanistan is more unsafe than ever before. Security is more vital for people than food and water, and it gets worse with every passing year. The number of civilians killed in suicide attacks by Taliban, the night raids and airstrikes and drone strikes of US forces, and the crimes of the militias of local warlords in different parts of Afghanistan, increases with every passing year. This increase shows the deteriorating security situation.
Afghanistan’s economy is in shambles, controlled by mafia who draw support from powerful Afghan government officials. The US and NATO invaded Afghanistan with tall claims of "reconstruction", but we do not see any growth in any fundamental sector of Afghanistan. More than 60 billion dollars was donated to Afghanistan for the so-called reconstruction effort but not even cents reached our people and filled the pockets of mafia in and out of the government.
Poverty and hunger in Afghanistan is among the highest in the world, comparable only to African nations. Afghanistan has the highest infant mortality rate in the world, millions suffer from hunger and malnourishment. 25% of the children in Afghanistan are engaged in labor to feed their families, which deprives them of school and other basic rights.
Afghanistan has been named the most corrupt country in the world for the past few years. Thanks to the US invasion, Afghanistan is not just the top producer of drugs providing 90% of the world’s opium, but also has the highest user of drugs with around 3 million addicts.
The US has no interest in Afghanistan’s prosperity. In fact, instability, insecurity, poverty, illiteracy and other deeply-entrenched social and economic problems help the US and its puppet government retain their power without any opposition from the people.

 

The situation of women has improved since 15 years ?

 

Like all the people of Afghanistan, women are crushed between several forces in a continuous war and insecurity that has plagued our country for more than a decade : the US and its allies, Jehadi and Taliban fundamentalists, and now the newly-emerged ISIS.
The situation of women today is catastrophic. Violence against women has risen to unprecedented levels today. Women suffer from domestic violence, rape, gang-rape, sexual abuse, murder, immolation, honor-killing, underage and coerced marriage to men much older than them, exchange of girls in marriage for items, and tens of other such misfortunes. Young girls have been tortured in basements, have had their noses, lips, and ears chopped off, deprived of food, and beaten to death by their families or in-laws. What we hear in the media is only the tip of the iceberg.
Last year, Afghanistan witnessed the most horrific crime ever committed against an Afghan woman in broad daylight in central Kabul, under the nose of policemen and the government. Farkhunda, a 26-year-old student, was lynched by a mob of thugs who falsely accused her of burning the Quran. She was kicked, punched, run over by a car, stoned, then burned and thrown in the dry Kabul river. Most of Farkhunda’s killers were released days after their arrest. Out of the four remaining, one was sentenced to just 10 years in prison and the other three to 20 years. Their death penalties were overturned in what were ridiculously brief court sessions.
Later that year, 19-year-old Rukhshana was stoned to death by a Taliban kangaroo court in a Mullah (Muslim cleric)-dominated western province of Afghanistan for eloping. A delegation was sent by Ashraf Ghani to investigate and punish the perpetrators of the crimes but it was headed by a Mullah who backed the Taliban and openly championed the stoning of the young girl as being Islamic and legal a few days after the incident !
The parliament has attempted to legalize stoning to death for adultery, wife-beating, and honor killing. The legislators, judiciary, and police all over Afghanistan are misogynist fundamentalists who impose their anti-women mentalities in the form of laws, and offer full impunity to the perpetrators of these horrendous crimes. Most of the women in Afghan jails today were sentenced by the misogynist judiciary for "moral crimes" such as running away from home from cruel husbands and in-laws, eloping with a lover, etc. Countless cases of public lashing and executions have been carried out by mock courts of Taliban, and local warlords and Mullahs in all parts of Afghanistan. It is only natural that in such a situation, violence against women will only continue to rise. The rates of self-immolation have also reached new heights as women see no other solution to their problems.
Afghanistan still has one of the highest maternal mortality rates in the world, with thousands of women dying during childbirth every year. The official literacy rate stands at 18% although considering the ground reality the rate is much lower than this. Afghanistan is rightfully called one of the worst places to be a woman.
The US uses the symbolic presence of female officials to deceive the world about the actual situation and justify its occupation. Most of these women are tied to the same fundamentalist parties and criminals, and are as undemocratic and misogynist, as their male counterparts. The other achievements of women such as reopening of schools and jobs for women are limited to a few urban cities of Afghanistan, with majority women still suffering in the current hellfire.

 

And refugees ? Did they hope to return to their country ?

 

Afghans are the second largest group of refugees in the world after Syria. The situation I described above is what drives these youngsters to search for a better life abroad. The only reason these people may return is if the security situation improves, and there are jobs and money for them to lead a decent life. We have said this before and will say it again : as long as the US stays in our country, or continues its intervention through its traitorous puppet government and its other criminal proxies, we will not have stability or prosperity in the country and people will not only not return, but will continue to flee this devastation.

 

How do you explain that the occupation forces have failed to establish a stable regime and to "pacify" the country ?

 

The biggest treason the US has committed in Afghanistan is the re-installment of Islamic fundamentalist criminals in power. Today Afghanistan is ruled by bloodthirsty fundamentalist warlords and criminals who share the Taliban’s ideology and have committed crimes worse than that of the Taliban in the past. The Northern Alliance, composed of the most traitorous and misogynist elements of warlords and military commanders were imposed on our people through three historically fraudulent elections. These criminals led the civil war of 1992-1996 that killed more than 65,000 civilians in Kabul alone and plundered the city. Their militias committed systematic war crimes which have been documented by international organizations like HRW and Amnesty International. Instead of facing prosecution in international courts for these crimes, these killers enjoy full impunity and fatten their bank accounts with the West’s support.
The new government of Afghanistan called the ’National Unity Government’ is headed by long-time US mercenary Ashraf Ghani and Abdullah Abdullah of Northern Alliance, who were united by a John Kerry brokered agreement after the two could not agree on the results of the rigged and disgusting presidential elections which was full of fraud (the result of this election was officially released a year later !). Ashraf Ghani’s deputies were infamous criminals Abdul Rashid Dostum and Sarwar Danish, while Abdullah’s running mates were Mohammad Khan and Mohammad Mohaqiq, two other criminals.
The US is the creator and nurturer of these violent groups. It is a conscious policy of the US government to partner with Islamic fundamentalists wherever it steps in. We saw this in Libya and Syria as well. The US claims to be fighting terror, but the biggest terrorists, the Northern Alliance criminals, were brought to power by the US itself. The US heavily relies on terrorism as a weapon to block the progress of its rival countries, especially Russia and China, and as their loyal proxies in the wars they wage.
The United States negotiating with the Taliban today. What is their objective ?
The US and NATO occupied Afghanistan to obliterate the Taliban terrorist, but according to the UN, the Taliban’s reach is widest now since 2001. The opposition to these expensive wars is also continuously growing in their own countries. At this point it seems that the US and NATO are using these peace talks to show an achievement in this highly unpopular war.
It is no secret that the bloodthirsty Taliban regime was created and nurtured by the US, and will be used by the US whenever they need them. Now it seems that this Taliban project of the US and its allies is coming to an end and so they want to include them in the Afghan government like their fundamentalist brothers. With the emergence of ISIS in Afghanistan, the US will no longer need the excuse of the Taliban to justify its occupation of Afghanistan like it did in 2001, ISIS will be that reason today.
While the wounds the Taliban gave our people are still bleeding, these criminals are being invited to join the government to complete the circle of fundamentalist, mercenary criminals in power. Like the criminals who are already present in the government, they will also enjoy complete impunity and will not face prosecution for heinous crimes
What is certain is that even if these peace talks take place there will be no peace and prosperity for the Afghan people as long as the US and its reactionary lackey fundamentalist and non-fundamentalist elements are present.

It is worth mentioning that the Afghan puppet government also attempted to negotiate with Gulbuddin Hekmatyar, the most infamous of all these warlord criminals. They wanted to take his name off the UN black list and give him legal protection, despite the fact that he has killed thousands of innocent people during the Afghan civil war, assassinated tens of intellectuals, and used to throw acid on the faces of women who were seen in public when he was a university student.

 

Still, there comes the Afghan people to organize politically ?

 

If the political situation of Afghanistan is unchanged, the current situation is only going to become bleaker. Our people will continue to be victim of the crimes of the US forces, Taliban, and Jehadi warlords. There is only one way the current situation can change and that is for the people themselves to struggle for their rights and a better country, against their prime enemies.
We have always said that the independence of a country is the first condition for democracy, freedom, and justice in a country. The key to freedom and democracy is in a united, organized struggle of our people. Only the people of a country can decide their fate and build a system that serves them. This will be a long and hard process, but Afghans have no other alternative but to unite and fight for freedom, democracy, justice and liberation.

 

How revolutionary, world anti-imperialist and progressive they can support you and support the Afghan people ?

 

The solidarity of the freedom and peace loving people of the world is very important in strengthening our people’s struggle at home.
We have nothing to say to the Western governments who have the blood of our innocent people on their hands. Our message for the peace-loving people of these countries is that they have to see the reality of Afghanistan and all the other countries the US has invaded.
The people of these countries do not have the true picture from the US wars to make proper, informed decisions on them. Afghanistan barely gets any coverage and if it does, the crimes of the US forces such as killings and torture and night raids will never be shown, as will the insecurity and instability of our country and the devastating situation of women and people will not get any attention.
The people of the West should know that the tax they pay is used by their governments to further their wars in Afghanistan and other war-torn countries. These bloody wars do have a blowback like we witnessed the Paris attacks and the Orlando shooting. They need to pressurize their governments to change this invasion and occupation policy, and stand in solidarity with the people who are the victims of these wars. This international solidarity will strengthen the fight for freedom and democracy in these countries.


[1Voir son site officiel : www.rawa.org

[2Invasion de 1979 à 1989.

[3De 2001 à 2014.

Soutenir par un don